16 mai 2022

Le Class40 La Boulangère Bio doit faire escale pour réparer l’alternateur du moteur

Départ de la CIC Normandy Channel Race, remontée fu Canal à Caen la Mer Caen le 15 mai 2022 Photo © Jean-Marie LIOT #CICNCR2022
@ Jean-Marie Liot

Parties hier à 13h30 de Caen pour la CIC Normandy Channel Race (1 000 milles de course, en Manche et mer Celtique ), Amélie Grassi et Anne-Claire Le Berre sont aux prises depuis la nuit dernière avec des soucis d’alternateur, élément essentiel à bord d’un bateau assurant la recharge des batteries. « C’est une heure avant d’arriver sur l’île de Wight que nous avons déclaré l’avarie à la direction de course. Nous avons depuis travaillé sans relâche pour tenter de réparer mais la pièce semble hors d’usage » explique Amélie. Dans ces conditions, le duo ne peut plus recharger les batteries de son moteur et ne peut donc s’assurer de faire fonctionner notamment l’électronique du bord et le dessalinisateur pour pouvoir s’alimenter et boire. 

Ensemble, Amélie et Anne-Claire ont donc décidé de faire escale à Cherbourg pour tenter de réparer l’alternateur. Elles devraient rejoindre le Cotentin en milieu d’après-midi. Elles y retrouveront Julien Letissier, préparateur du bateau, qui met tout en œuvre pour que le Class40 La Boulangère Bio puisse repartir en course au plus vite.

Le Class40 La Boulangère Bio prend forme au chantier JPS à la Trinité-sur-Mer

Dans les bâtiments du chantier JPS à la Trinité-sur-Mer, la construction du Class40 La Boulangère Bio a débuté mi-mai. Ce plan Raison, du nom de son architecte, devrait être mis à l’eau au mois d’août prochain. S’en suivront d’intenses navigations afin qu’Amélie prenne en main sa nouvelle machine avec laquelle elle s’élancera en novembre prochain pour sa première transatlantique en double, la Transat Jacques Vabre.